Magal touba : un business pour certains et un événement noble pour d’autres

0

A une semaine du grand magal de touba toutes les pensées vont vers la ville sainte de Cheikh Ahmedou Bamba. Si certains  le préparent de la plus nobles des manières, d’autres en font un business d’où le fameux Madial.

Le madial est devenu une activité pratique lors de l’approche du grand magal de Touba. Le manque de moyen pousse certains à faire des quêtes dans différentes localités pour obtenir un moyen de transport et préparer dignement cet événement, un événement à la dimension du fondateur du mouridisme.

Cependant d’autres en profitent pour en faire du business pour soutirer des gains aux populations. Depuis un certain temps les rues de Dakar et environ sont envahis par ces soit disant « baye fall«  qui bloquent la circulation en faisant du madial avec une arrogance demesurable. Un fléau qui provoque la colère de certains talibés mourides et même des citoyens lambda. Nous sommes bien évidement dans un pays démocrate, mais cela  ne veut pas aussi sous-entendre qu’un évènement d’une telle envergure doit être une entrave aux chers citoyens qui se démerdent pour aller travailler ou poursuivre leurs activités. On peut bien faire du madial d’une manière pacifique sana pour autant bloquer la libre circulation des riverains. Il y’a des talibés mourides qui se trouvent dans des lieux fixes faisant du madial poliment et avec noblesse. Un exemple à suivre  pour nos chers « Baye fall«  car serigne touba a toujours implorés aux talibés de travailler dignement .

Auteur : Mapathé DIAGNE

 

Share.

About Author

Leave A Reply