Présidentielle en Guinée-Bissau :Coup de tonnerre la Cour suprême exige un recomptage des voix (officiel)

La Cour suprême de Guinée-Bissau a exigé vendredi un recomptage des voix du second tour de l’élection présidentielle du 29 décembre dernier.

Cette décision survient après la publication le même jour des résultats définitifs donnant la victoire à Umaro Sissoko Embalo avec 53,55% des suffrages contre 46,45% à Domingos Simoes Pereira.

Les juges justifient leur décision en invoquant des violations des opérations de vote au niveau national. A leurs yeux, la commission électorale devrait procéder à toutes les opérations de recomptage nécessaires.

Cet arrêt était diversement interprété par les deux camps. Celui de M. Embalo estime qu’il ne remet pas en cause sa « victoire » tandis que celui du candidat du parti historique et dominant, Domingos Simoes Pereira, affirme le contraire. Il n’était pas possible vendredi soir de joindre la Cour suprême pour des éclairages. M. Pereira avait déjà estimé que c’est à la Cour de trancher la validité du scrutin du 29 décembre.

Le porte-parole de la Cour suprême, Salimo Vieira, a indiqué à l’Agence France-Presse (AFP) que la Cour examinait un recours du PAIGC. « Je ne saurais vous dire si la décision qui en découlera pourra annuler ou confirmer les résultats proclamés par la CNE », la commission électorale, a-t-il dit.

Citynews / International

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *